Ma vision pour la Centrafrique: Des crises à l’espérance, de martin Ziguélé (Dagan)

 

 

La République Centrafricaine est restée dans les mémoires collectives à cause des frasques du couronnement spectaculaire de l’empereur Bokassa 1er en 1977. Depuis la chute de l’empire en 1979, la Centrafrique a connu une succession de coups d’état militaires qui ont entrainé progressivement le pays dans un chaos total. Ainsi, après la chute de François BOZIZE en mars 2013 suite à un énième coup d’état qui a provoqué une escalade de violence sans précédent entre les chrétiens et les musulmans, une transition politique très déterminante pour l’avenir du pays est en cours avec l’organisation d’une élection présidentielle prévue avant la fin de l’année 2015.

Dans un entretien très riche et édifiant, truffé d’anecdotes, l’éminent homme politique centrafricain, Martin ZIGUELE, nous raconte à cœur ouvert son parcours : de sa naissance à Paoua en 1957, à son parcours professionnel en tant que haut cadre dans les assurances et enfin son engagement politique au sein du MLPC (Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain), de son entrée au gouvernement en tant que Premier Ministre de 2001 à 2003, jusqu’à la prise de pouvoir par les rebelles de la SELEKA en 2013 et à la mise en place de la transition.

                  « LE CENTRAFRICAIN », comme l’appelait affectueusement le grand écrivain ivoirien Ahmadou KOUROUMA, nous donne également sa vision de la Centrafrique sur les plans politique, militaire et sécuritaire, économique et financier, éducatif et culturel,  pour que ce pays devienne un Etat de Droit où les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire seront dûment constitués et séparés.

 

L'Auteur:

Homme d’État centrafricain, président du MLPC (Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain), Martin Ziguélé a été premier ministre de 2001 à 2003. Il est candidat à l’élection présidentielle de son pays prévue avant la fin de l’année 2015.
 

Vues (1785)